Le biorythme est une variation interne normale sensible à l’environnement sur une période de 24 heures. Il est à l’origine de la régulation temporelle.

La lumière visible perçue par la rétine stimule une partie du cerveau et réinitialise l’horloge centrale dans l’hypothalamus. La perturbation du bioryhthme, dont l’exposition excessive à la lumière pourrait être l’une des causes, diminue la capacité d’élaboration des mécanismes anti-stress, ce qui pourrait ensuite augmenter le risque de développement de cancer.

COMMENT LA PEAU EST-ELLE AFFECTÉE PAR LE biorythme ?
La peau, plus grand organe du corps humain, interagit avec l’environnement et l’organisme, elle reçoit et émet des signaux tout au long de la journée. En conditions normales, la peau humaine saine présente un profil variable en fonction des paramètres suivants : température, pH, hydratation, perte en eau, perméabilité, circulation sanguine vers les capillaires, production de sébum, prolifération des kératinocytes (cellules superficielles de la peau), synthèse et réparation de l’ADN et taux de cortisol et de mélatonine.

BIORYTHME CUTANÉ
Perméabilité Plus élevée dans la soirée
Circulation sanguine Faible le matin, taux le plus élevé dans l’après-midi et un deuxième pic en fin de soirée
Prolifération cellulaire Plus élevée dans la soirée
Taux de cortisol Plus élevés dans la journée
Réparation de l’ADN Plus élevée dans la soirée
Synthèse de l’ADN Plus élevée dans la journée
Sécrétion faciale de sébum La plus faible dans la soirée, avec un pic en début d’après-midi

Taux de mélatonine Plus élevés dans la soirée
Prurit Plus élevé le soir
Pénétration cutanée Plus élevés dans la soirée
pH cutané Plus élevé dans la journée
Protection cutanée Plus élevée dans la journée
Épaisseur de la peau Plus élevée dans la journée
Température Températures les plus faibles tôt le matin et les plus élevées en début de soirée
Perte en eau Plus élevée dans l’après-midi et la soirée

Des études récentes ont démontré que la peau est un organe adapté pour étudier les effets du biorythme sur la prolifération cellulaire, les fonctions des cellules souches, la régénération des tissus, la carcinogenèse, le vieillissement et le psoriasis. Une meilleure compréhension du biorythme peut contribuer à améliorer le diagnostic, l’administration transdermique de médicaments et les calendriers de traitement, pour ainsi permettre d’optimiser les résultats de traitement et de réduire les effets secondaires.